L’UNION ECONOMIQUE EURASIATIQUE : Quelles ambitions russes ? Quels résultats ?

L’UNION ECONOMIQUE EURASIATIQUE : Quelles ambitions russes ? Quels résultats ?

L’article n’engage que la responsabilité de l’auteur. Les idées ou opinions émises ne peuvent en aucun cas être considérées comme l’expression d’une position officielle.

 

A PROPOS DE L’ARTICLE

Le 29 mai 2019, les pays membres de l’Union Economique Eurasiatique (UEE) se sont réunis au Kazakhstan pour fêter les 25 ans de la signature du traité de l’union douanière, devenue l’UEE en 2015. A cette occasion, Vladimir POUTINE constate que « dans chaque secteur, environ 90 % de ce qui était prévu dans le traité n’a pas été rempli. ». L’UEE est née de la volonté des anciens pays de l’URSS de reconstruire leur potentiel économique et de s’assurer un poids dans l’économie mondiale. Malgré le grand potentiel économique et démographique de cette union, le bilan au cours des dernières années reste mitigé. S’il y a eu des résultats sur le plan économique, il y a cependant des fragilités internes à l’union qui entravent son potentiel. Cet article propose d’analyser plus profondément les raisons de la création de l’union, et d’en confronter les espérances et les déceptions.

 

Télécharger ici l’article

 

A PROPOS DE L’AUTEUR

Constance GAUTHIER est en deuxième année à l’Ecole Normale Supérieure de Paris Saclay en sciences sociales, en double cursus avec HEC Paris. Passionnée par la géopolitique et les enjeux de sécurité défense, elle est aussi responsable publication du comité Europe des Jeunes IHEDN.

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer