Atelier #17 “Quels impacts des Sociétés de Projet sur les industriels et le Ministère de la Défense ?”

Atelier #17 “Quels impacts des Sociétés de Projet sur les industriels et le Ministère de la Défense ?”

Le Comité Armée du Futur a le plaisir de vous inviter à son prochain événement :

Atelier #17
Quels impacts des Sociétés de Projet sur les relations entre industriels et le Ministère de la Défense ?

Guillaume FARDE
Directeur associé de Spallian
Docteur en sciences de gestion spécialiste en Management et Affaires publiques

Mardi 9 décembre 2014
19h45 à 21h15

Ecole militaire
Salle Athéna
_____

Auditionné le 1er octobre 2014 par la Commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée Nationale sur le projet de loi de finances pour 2015, le ministre de la Défense y a détaillé les ressources de la mission « Défense » : 31,4 milliards de crédits de paiements dont 2,3 milliards de recettes exceptionnelles. Sur ce dernier point, le ministre a exprimé ses craintes face au risque de « glissement de calendrier » pour la rentrée très hypothétique, de recettes composées à hauteur de 2,1 milliards, du produit de la mise aux enchères de la bande fréquence dite des 700 mégahertz et des redevances versées par les opérateurs privés au titre des cessions déjà réalisées. Dans ce contexte, l’annonce de la mise en œuvre de « solutions innovantes » d’acquisition de matériels militaires (sociétés de projet) peut être perçue comme un artifice comptable de circonstance.

Pourtant, la « percée » que dit tenter le ministre est aussi idéologique. En osant les termes de « financements innovants », de « partenariat public-privé » et de « renforcement de l’offre export », il acte le passage amorcé par ses prédécesseurs, du patrimonial au locatif ou autrement dit, de la simple acquisition de moyens à l’achat d’un service à rendre.

Après avoir détaillé les enjeux afférents aux sociétés de projet, notre intervenant démontrera en quoi elles diffèrent des partenariats public-privé classiques. Il proposera enfin, une réflexion prospective sur le devenir de la relation d’affaires qui lie le ministère de la Défense aux industriels du secteur.

Conditions de participation
– Nombre de places limité / Accès uniquement aux membres de l’ANAJ-IHEDN à jour de cotisation 2014
– Votre participation ne sera définitive qu’à la réception d’un mail de confirmation

INSCRIPTIONS CLOSES

Ancien élève de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et de Sciences Po Paris, Guillaume Farde est spécialisé en intelligence stratégique, en affaires publiques et en management public. Egalement titulaire d’un doctorat en management réalisé à la Sorbonne business school, Guillaume Farde dirige les activités de conseil du Groupe Spallian. Il accompagne ainsi les ministères de la défense et de l’intérieur et les grands groupes industriels du secteur de la défense dans la définition de leurs grandes orientations stratégiques. Guillaume Farde est par ailleurs l’auteur de plusieurs articles scientifiques de référence sur les questions économiques et industrielles liées à la sécurité et à la défense et il assure plusieurs séminaires consacrés à ces sujets à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, à Sciences Po Paris et au Collège d’enseignement supérieur de l’armée de Terre (CESAT). Il est enfin lieutenant de réserve de l’armée de terre et membre du conseil d’administration de l’association nationale des auditeurs de l’INHESJ.

Pierre LALOUX
Responsable du comité Armée du Futur
78ème séminaire Jeunes – Brest 2013
armee-du-futur@anaj-ihedn.org

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer