CAJ

CAJ

Qu’est ce que la Commission Armées-Jeunesse ?

La Commission armées-jeunesse (CAJ) a été créée par décret en 1955. Elle a toujours été un organisme consultatif à la disposition du ministre de la Défense. Elle s’est consacrée presque exclusivement pendant 47 ans à l’exécution et à la valorisation du service national.
 
La loi du 28 octobre 1997 portant réforme du service national a modifié en profondeur l’équilibre de la Commission. Au lendemain de la disparition en 2001 des derniers appelés, une réflexion sur la redéfinition de la finalité de cette Commission et son adaptation au nouveau contexte des armées a été menée. Elle a abouti à une réorientation naturelle de son rôle vers le développement de l’esprit de Défense et le renforcement du lien entre les armées et la jeunesse.

Bien que cela ne figure pas dans les textes fondateurs, la Commission est de fait, un lieu unique de rencontre de personnes qui ont peu de chance de se côtoyer. Les représentants des Armées et du ministère de la Défense, les grands ministères en charge de la jeunesse, les associations à caractère sportif, de loisirs éducatifs et d’éducation populaire, les mouvements de scoutisme ou étudiants, les associations de parents d’élèves, les grands syndicats quelque soit leur sensibilité politique ou religieuse se retrouvent avec courtoisie lors des réunions. Au total, cela représente 200 membres dont : 56 associations et mouvements de jeunesse, 15 ministères, secrétariats d’État, délégations interministérielles et grandes administrations, 15 organismes du ministère de la Défense, et les nombreux membres honoraires. Ce lieu de rencontres « improbables » est à lui seul un atout important.
La Commission a conservé sa mission initiale d’organisme de débat et de réflexion. Trois groupes de réflexion se réunissent neuf fois par an pour travailler sur des thèmes définis annuellement. De nombreux intervenants extérieurs sont conviés pour enrichir les débats. Chaque groupe rédige un rapport et fait des propositions qui sont présentées au ministre ou à son représentant lors d’une réunion plénière. Il s’agit alors de se prononcer sur les propositions faites, les orientations à prendre et la suite à donner aux travaux.
Ces groupes de réflexion qui sont aussi une force de propositions constituent le cœur des activités des membres de la Commission.
Sur quoi réfléchit-elle ?

Le travail de réflexion qu’à mené la Commission armées-jeunesse ces dernières années  a répondu à des attentes aussi bien de la part du ministère de la défense que de la jeunesse. Les conclusions des travaux ont très régulièrement donné naissance à des actions concrètes au profit de la jeunesse. Citons à titre d’exemple, le travail mené sur l’Insertion des jeunes en difficulté qui a abouti à la mise en place en 2005 des Écoles de la Seconde chance (EPIde), ou récemment (2005-2007), l’étude sur la mise en place de Cadets des armées actuellement en cours d’expérimentation.
La Commission a étudié de nombreux autres sujets : l’engagement des jeunes, la revalorisation de la JAPD, la formation en apprentissage dans les armées, le service militaire adapté en métropole, et en 2007-2008 les attentes des jeunes en matière d’autorité et l’égalité des chances.

La Commission armées-jeunesse mène également sa réflexion lors d’événements qu’elle organise annuellement au mois de février. Organisée sous la forme de séminaires, colloques ou forums cette journée événement, présidée par le ministre de la défense, permet la rencontre de jeunes militaires et de jeunes civils autour de thèmes choisis. Ainsi, la CAJ a pu organiser un colloque sur le thème de « L’éducation à la Défense » le 4 décembre 2003 dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne. Un Forum de jeunes sur le thème “La Défense parlons-en”, a été organisé le 25 septembre 2004 sur le site de l’École polytechnique. En 2005, un séminaire a réuni, en prolongement du colloque de 2003, 300 enseignants et officiers sur le thème de l’éducation à la Défense. En 2007, de jeunes officiers rencontraient de jeunes dirigeants à l’occasion du séminaire “Faire face aux situations d’exception” pour réfléchir ensemble à la résolution de crises. En 2008, dans le cadre du colloque “Armées-associations : regards croisés” la Commission armées-jeunesse a organisé la rencontre des armées et du milieu associatif pour une réflexion sur les valeurs communes à partager.


Pour plus de renseignements :
cliquez ici.

Quelles relations avec l’ANAJ-IHEDN ?

Pour le cycle 20010-2011 de la CAJ, l’ANAJ-IHEDN est représentée par 6 Anajiennes et Anajiens de profils différents.

Ils siègent de septembre à juin, en se répartissant si possile entre les trois groupes thématiques.
En 2010-2011, les groupes mis en place étaient :
                    groupe 1 : la Condition militaire des jeunes officiers, sous-officiers et militaires du rang
                    groupe 2 : quel est le rôle social des armées ?
                    groupe 3 : la place de la défense dans les établissements d’enseignement supérieur.

Si vous désirez des renseignements ou si vous aussi, vous souhaitez participer aux travaux de la CAJ en 2011-2012, vous pouvez contacter :
etudes@anaj-ihedn.org (attendre juin pour l’envoi de candidatures pour le cycle de 2011-2012).
La CAJ convie également l’ensemble des étudiants à consulter son catalogue de stage.
Pour plus de renseignements sur ces stages de la CAJ :
cliquez ici.

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer