Conférence “L’exposition universelle, un levier pour la diplomatie d’influence”

Conférence “L’exposition universelle, un levier pour la diplomatie d’influence”

Le Comité culture et Influences de l’ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence :

L’exposition universelle, un levier pour la diplomatie d’influence

Florence Pinot de Villechenon
Professeur associée à ESCP Europe
Docteur en Histoire des Civilisations occidentales

Jeudi 9 juin 2016
19h30 à 21h00

Amphithéâtre Des Vallières
Ecole militaire
____

Après avoir accueilli quelque 20 millions de spectateurs pendant 184 jours, Milan a fermé les portes de son exposition universelle le 31 octobre dernier. Le témoin est passé au Commissaire général du Pavillon du Kazakhstan, hôte de l’Expo Astana 2017, et Dubaï vient de dévoiler l’architecture de l’événement qu’elle accueillera en 2020.

De son côté, la France est désormais candidate officielle à l’organisation de l’exposition universelle de 2025. Elle renoue ainsi avec son passé puisque 5 expositions y furent hébergées (1855, 1867, 1878, 1889 et 1900), façonnant Paris par l’édification du Palais de Chaillot, du Palais de Tokyo, de la Tour Eiffel, dévoilant au monde le tapis roulant, les bateaux-mouches ou encore le percolateur. Pour la mairie de Paris, le projet d’ExpoFrance 2025 doit être « l’acte fondateur » du Grand Paris et Jean-Christophe Fromantin, porteur de la candidature française, d’y voir « un événement de six mois qui lance un processus de progrès et d’innovations qui dure dix ans ».

L’engouement des organisateurs et des candidats ne doit toutefois pas nous faire oublier les critiques accompagnant ces événements souvent décrits comme trop coûteux. Rêvées par Diderot comme un « tableau général des efforts de l’esprit humain », initialement conçues comme les vitrines de l’innovation et du progrès, les expositions universelles restent-elles pertinentes dans une économie mondialisée où le savoir est à portée de clics ?

Une réponse réside dans leur vocation politique. Les expositions universelles sont des outils d’influence, de soft power, pour les pays organisateurs comme pour les pays invités, et intègrent à ce titre notre arsenal diplomatique.

Cette conférence sera l’occasion d’un retour sur l’apparition et l’histoire de ces fêtes géantes, avant d’approfondir leur nature diplomatique, et aborder enfin les enjeux entourant la candidature française.

S’INSCRIRE
Florence Pinot de Villechenon est l’auteur de nombreux ouvrages sur cette question, parmi lesquels : Les expositions universelles, collection Que sais-je ?, PUF ; Fêtes géantes, les expositions universelles pour quoi faire ?, édition Autrement ; « L’Amérique latine dans les expositions universelles », Revue historique, PUF, 1992 ; « Opérations d’influence autour de l’organisation des grands événements : le cas des expositions universelles », Influentia : la référence des stratégies d’influence, Lavauzelle, pp 147-165, 19 p.

Jean-Bernard DERQUER
Responsable Comité Culture & Influences de l’ANAJ-IHEDN
culture-et-influences@anaj-ihedn.org
www.anaj-ihedn.org

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer