[DOSSIER] LE DETROIT DE BAB-EL-MANDEB | Le Qatar et la Turquie face à la coalition saoudi-émirienne dans les ports de la corne de l’Afrique

[DOSSIER] LE DETROIT DE BAB-EL-MANDEB | Le Qatar et la Turquie face à la coalition saoudi-émirienne dans les ports de la corne de l’Afrique

 

À PROPOS DE L’ARTICLE   

La Turquie et le Qatar ont formé en quelques années une véritable alliance politique, économique et stratégique. En effet, ces deux États semblent faire « front commun » face à l’influence grandissante des Émirats arabes unis et de l’Arabie saoudite dans le détroit de Bab-el-Mandeb et le golfe d’Aden. Cette alliance bilatérale se vérifie particulièrement dans les ports de la corne de l’Afrique (Somalie et Djibouti) et plus largement le long de la mer Rouge (Soudan), où la Turquie tente de projeter sa puissance et le Qatar apporte des financements.

Après avoir développé, dans le précédent article de ce dossier sur les dynamiques régionales autour des ports de Bab-el-Mandeb, la façon dont les Émirats arabes unis étendent leur influence dans la corne de l’Afrique, nous approfondissons donc notre approche des influences extérieures dans la région avec une focalisation sur la présence des alliés Turc et Qatari.

 

À PROPOS DE L’AUTEUR

Benjamin PEPIN est membre du Comité Moyen-Orient et Monde Arabe des Jeunes IHEDN et étudiant en Master Sciences Politiques parcours Relations Internationales et Politiques de Sécurité et Défense à l’université Toulouse 1 Capitole.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Téléchargez ici l’article

 

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer