#FabriqueDéfense | 3 questions à Marie Scotto, déléguée régionale Nouvelle-Aquitaine des Jeunes IHEDN

#FabriqueDéfense | 3 questions à Marie Scotto, déléguée régionale Nouvelle-Aquitaine des Jeunes IHEDN

Les 17 et 18 janvier 2020, l’IHEDN, les Jeunes IHEDN (association des auditeurs jeunes de l’IHEDN) et la Chaire Économie de défense de l’IHEDN seront présents lors de l’événement La Fabrique Défense. Cette rencontre dédiée à la jeunesse et portée par le ministère des Armées entend promouvoir l’esprit de défense, contribuer au renforcement du lien Armées-Nation et participer à la constitution d’une culture stratégique européenne.

Depuis plus de 80 ans, l’IHEDN et sa communauté agissent au quotidien dans la mise en oeuvre de ces objectifs.

En amont de ce rendez-vous, nous avons souhaité mettre la lumière sur des bénévoles engagés au sein des Jeunes IHEDN, qui donnent de leur temps et s’investissent au quotidien au service de ces missions.

Marie Scotto, déléguée régionale Nouvelle-Aquitaine des Jeunes IHEDN, répond à nos questions !

 

→ Tu as été auditrice d’un cycle IHEDN-Jeunes. Qu’en as-tu tiré ?

J’ai fait le 103e Cycle IHEDN-Jeunes de Pau en 2017. J’avais tout juste 20 ans quand j’y ai participé, un peu la midship (grade d’aspirant dans la Marine anglaise) du groupe du coup… Je ne connaissais pas grand chose au monde de la défense et de la sécurité en postulant et ne savais pas vraiment non plus ce que je pouvais apporter concrètement.

Malgré tout élue présidente de comité*, j’ai été parachutée à la tête d’un groupe très hétérogène, allant de l’officier de Marine qui rigolait à l’idée de devoir écouter la benjamine du groupe, à l’étudiant en informatique qui, clairement, ne résonnait pas du tout comme l’étudiante d’IEP (Institut d’études politiques) que je suis. Croyez le où non, je suis ressortie de cette aventure avec une première compréhension concrète de la diversité des enjeux et thématiques liés à la défense, une idée de carrière bien précise et plusieurs collègues auditeurs que je revois régulièrement !

Pourquoi as-tu souhaité garder un lien avec l’IHEDN et comment cela se manifeste-t-il aujourd’hui ?

Après mon cycle, c’était pour moi une évidence de rejoindre l’association des auditeurs des cycles IHEDN-Jeunes et de m’y investir. Étudiante sur Bordeaux, je me suis naturellement engagée au sein de la délégation des Jeunes IHEDN sur place, puis en tant que déléguée régionale pour la Nouvelle-Aquitaine. Je ne sais pas si vous avez vu l’annonce sur Facebook, mais il parait que “c’est une communauté exceptionnelle”, raison suffisante pour adhérer il me semble !

Cette association nous donne l’opportunité de visiter des lieux inédits et d’échanger avec des personnes assez inaccessibles en temps normal et qui tous, nous apportent un point de vue supplémentaire, complémentaire et enrichissant sur les sujets qui nous intéressent.

Un exemple très concret : je n’aurais jamais pensé pouvoir monter à la place du pilote dans un AMX 10 RCR (si vous ne savez pas ce que c’est, rassurez vous je l’ignorais une semaine plus tôt), ni tirer dans un simulateur de combat !

→ Qu’attends-tu de l’événement La Fabrique Défense ?

J’espère que l’événement La Fabrique Défense va permettre aux jeunes d’Île-de-France mais aussi en région de découvrir que contrairement à ce que montre ma photo, le monde de la défense et de la sécurité n’est pas qu’un univers kaki pleins de chars et de canons. C’est un peu de ça, mais c’est aussi un univers parfois très high tech soumis aux changements géopolitiques, aux contraintes climatiques et environnementales, à des menaces diverses et qui a besoin de la société dans sa diversité d’études et d’expériences.

C’est pour moi le véritable enjeu de l’événement, celui qui nous dira si la manip’ est réussie (ou pas !).

_____

Vous pouvez suivre la délégation régionale des Jeunes-IHEDN Nouvelle-Aquitaine via sa page Facebook ou écrire à nouvelle-aquitaine@jeunes-ihedn.org pour plus d’informations.

_____

*Les travaux en comités, destinés à mener une réflexion sur un thème proposé en début de semaine (réflexion alimentée par les conférences et les visites) et à préparer une note de position présentée oralement lors de la séance de clôture, sont l’un des axes pédagogiques de l’IHEDN.

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer