GESTION DU COVID-19 EN ASIE – Le Vietnam

GESTION DU COVID-19 EN ASIE – Le Vietnam

L’article n’engage que la responsabilité de l’auteur. Les idées ou opinions émises ne peuvent en aucun cas être considérées comme l’expression d’une position officielle.

 

A PROPOS DE L’ARTICLE

Avec officiellement 325 cas positifs et aucun décès au 28 mai 2020, le Vietnam peut se prévaloir d’avoir dompté pour le moment la pandémie du coronavirus. Un succès à mettre au crédit de la vitesse de réaction des autorités en dépit de moyens limités.

Longtemps resté dans l’angle mort de la couverture médiatique de la pandémie, le Vietnam collectionne désormais les articles internationaux célébrant sa « victoire » sur le COVID-19. L’Etat est pourtant parti plus mal armé que la plupart des pays développés pour affronter le coronavirus. Avec pour 1 000 habitants un ratio de 3,2 lits d’hôpital contre 6 pour la France, les infrastructures de santé vietnamiennes ne disposent que de ressources limitées. Paradoxalement, cette faiblesse des moyens médicaux a favorisé une réponse sanitaire efficace en incitant les autorités à agir avec célérité. À Hô Chi Minh-Ville, le président du Comité populaire, Nguyên Thành Phong, a ainsi invoqué le faible nombre de places disponibles dans les hôpitaux pour justifier des mesures précoces de confinement auprès de la population.

 

Télécharger ici l’article

 

A PROPOS DE L’AUTEUR

Quang PHAM est membre du comité Asie des Jeunes de l’IHEDN.

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer