Impression 3D : enjeux et impacts pour la Défense

Impression 3D : enjeux et impacts pour la Défense

La Comité Armée du futur de l’ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à la conférence :

Impression 3D : enjeux et impacts pour la Défense

Joël ROSENBERG
Responsable de l’innovation au sein de la Direction de la stratégie de la DGA
Spécialiste de la fabrication additive

Jeudi 24 novembre 2016
19h30 à 21h00

Amphithéâtre Des Vallières
École militaire
_____

Développée depuis plusieurs décennies maintenant, la technologie de fabrication additive – plus connue sous le nom d’impression 3D – tend à se développer et à se répandre rapidement : selon le cabinet Wholers Associates, le chiffre d’affaires du secteur devrait passer de 3 Md$ en 2013 à 21 Md$ en 2021. Les procédés de fabrication additive, par leurs caractéristiques et leurs avantages, en font une technologie à fort potentiel disruptif, au point que beaucoup de professionnels y voient la source d’une possible “troisième révolution industrielle”.

Par bon nombre de ses aspects, il est évident qu’une telle révolution n’épargnerait pas le secteur de la Défense. De nombreuses réalisations concrètes et récentes sont venues nous le rappeler : drones, composants d’avions de combat ou de missiles, mines antipersonnel, munitions… le champ d’utilisation de la technologie appliquée au secteur militaire semble très vaste, tant du point de vue logistique qu’industriel.

La conférence que vous propose le comité Armée du Futur de l’ANAJ-IHEDN aura pour objectif de traiter des aspects militaires et, par extension, stratégiques de cette technologie d’avenir.

À propos de l’intervenant :

Joël ROSENBERG a une carrière qui a alterné secteurs public et privé, au ministère de la Défense et au ministère de la recherche, mais également comme banquier d’affaires chez Rothschild ainsi que fondateur et dirigeant des activités de Private Equity du groupe Société Générale.

Depuis plus de 20 ans, son parcours est dédié au développement des entreprises de croissance et à la technologie. Au sein du ministère de la Défense, il a remis en 2015 au gouvernement un rapport sur la fabrication additive, point de départ de l’écriture d’une feuille de route nationale sous l’égide d’alliance-industrie du futur.  Il est aujourd’hui responsable de l’innovation au sein de la direction de la stratégie de la DGA (Direction Générale de l’Armement).

Pour en savoir plus, retrouvez le rapport « Impression 3D ».

Karim MAMMASSE
Membre du comité Armée du Futur de l’ANAJ-IHEDN

Pierre LALOUX
Responsable du Comité Armée du Futur de l’ANAJ-IHEDN
78e session Jeunes – Brest 2013
armee-du-futur@anaj-ihedn.org

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer