JNR 2012 : Colloque sur la résilience nationale

JNR 2012 : Colloque sur la résilience nationale


La Journée nationale du réserviste se déroulera cette année le jeudi 15 mars. Dans ce cadre, un colloque sera organisé par l’IHEDN, la FRS et le Conseil supérieur de la réserve militaire sur le thème :

La résilience nationale : les leviers de l’État et des forces armées

Jeudi 15 mars 2012
14h à 19 h

Amphithéâtre Foch
École militaire

La protection des populations se trouve au fondement du pacte social qui lie l’État aux individus. Actuellement, cette protection concerne notamment des événements de grande ampleur qui peuvent se produire sur le territoire national : accidents industriels, catastrophes naturelles, actes terroristes… Avec l’introduction du concept de résilience dans le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2008, les différents types de réponses à apporter à ces risques et menaces ont sensiblement évolué en France. Ils dépassent désormais la seule gestion de crise et sa préparation, préoccupations déjà anciennes, et intègrent d’autres mécanismes.

Que ce soit au travers des actions conduites par l’Éducation nationale et l’Enseignement supérieur ou les rapports parlementaires et projets de lois, la prise de conscience de l’État est globale.

Avec la loi tendant à faciliter l’utilisation des réserves militaires et civiles en cas de crise majeure, les autorités politiques ont intégré le rôle que les forces armées, dans toutes leurs composantes, jouent sur certains facteurs permettant de renforcer la résilience de la Nation. Leurs personnels, de par les moyens et compétences dont ils disposent et leur capacité à évoluer dans des environnements dégradés, peuvent notamment constituer des ressources pour la gestion de la crise et le maintien des activités vitales à l’existence des populations. De même, par la formation professionnelle qu’elles offrent à de nombreux jeunes Français et leur implication dans des programmes comme celui de l’Établissement public d’insertion de la défense (Epide), elles participent au renforcement de la cohésion sociale. Plus globalement, l’esprit de défense, notamment entretenu par une politique mémorielle particulière et une réserve militaire adaptée, constitue l’un des éléments susceptibles de renforcer le sentiment d’appartenance à la Nation et donc la solidarité entre les citoyens ; il donne des réponses à la quête de sens qui naît de toute confrontation avec des événements d’ampleur.

Alexia Goloubtzoff
Président de l’ANAJ-IHEDN
48ème session Marly 2005
president@anaj-ihedn.org
http://www.anaj-ihedn.org

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer