[OCEAN WEEK] CYCLE SUR L’EAU – #4/7 | LA DESALINISATION, UN MOYEN DURABLE POUR REPONDRE AU STRESS HYDRIQUE EN ARABIE SAOUDITE

[OCEAN WEEK] CYCLE SUR L’EAU – #4/7 | LA DESALINISATION, UN MOYEN DURABLE POUR REPONDRE AU STRESS HYDRIQUE EN ARABIE SAOUDITE

Ce texte n’engage que la responsabilité de l’auteur. Les idées ou opinions émises ne peuvent en aucun cas être considérées comme l’expression d’une position officielle.

 

À PROPOS DE L’ARTICLE

Essentielle à la vie humaine, l’eau douce est une ressource clé qui contribue à garantir la santé des populations, la sécurité alimentaire, le maintien de la paix et le développement des Etats. Elle peut par ailleurs devenir source ou facteur aggravant d’un conflit si elle est mal répartie ou trop rare sur un territoire. L’Arabie saoudite, pays où les températures peuvent s’élever jusqu’à 55°C l’été et composé à 90 % de désert, a parfaitement conscience du caractère stratégique de cette ressource. Aucun fleuve ou lac ne l’irrigue et les précipitations y sont rares, ce qui lui vaut une situation hydrique parmi les dix pires au monde. La gestion des ressources en eau douce représente dès lors un enjeu majeur pour le Royaume. Ainsi, comment la monarchie saoudienne répond-elle à la pénurie d’eau douce sur son territoire ? Le pays très gourmand en or bleu a choisi de recourir massivement à la désalinisation de l’eau de mer pour répondre à ses besoins. Cette méthode a néanmoins des conséquences non négligeables sur l’environnement ainsi que sur la sécurité énergétique du pays.

 

Téléchargez ici l’article

 

À PROPOS DE L’AUTEUR

Chloé BERNARD est étudiante à Sciences Po Paris en master de sécurité internationale, spécialisée sur le Moyen-Orient. Elle est membre du comité Énergies & Environnement des Jeunes de l’IHEDN.

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer