Quelle place pour la France dans les relations économiques avec les pays de l’ASEAN ?

Quelle place pour la France dans les relations économiques avec les pays de l’ASEAN ?

Quelle place pour la France dans les relations économiques avec les pays de l’ASEAN ?

Le comité Asie de l’ANAJ-IHEDN a le plaisir de vous inviter à sa prochaine conférence :

Quelle place pour la France dans les relations économiques avec les pays de l’ASEAN ?

Philippe VARIN
Président d’AREVA
Représentant spécial du ministre des Affaires étrangères pour les relations économiques avec les pays de l’ASEAN

Mercredi 18 novembre 2015
19h30 à 21h00

Ecole militaire
Amphithéâtre Des Vallières
_____

L’enthousiasme du Monde pour les Nations de l’Asie du Sud-Est va grandissant depuis quelques années et la France ne déroge pas à cette règle comme le démontre la nomination en 2014 par le Ministère des Affaires Etrangères d’un représentant spécial pour les relations économiques avec les pays de l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est), le rapport d’information de l’Assemblée Nationale « Les émergents d’Asie du Sud-Est » (M. Gwenegan BUI et M. Jean-Jacques GUILLET – 4 février 2015) ou le thème «L’Asie du Sud-Est, entre Inde et Chine, entre Etats-Unis, Japon et Europe: néo-émergence, géopolitique, sécurité» des Auditeurs IHEDN de 2014. Une population de 622 millions habitants, une croissance autour de 5%, un PIB par habitant allant de 1100 USD à 56200 USD, des dépenses militaires en augmentation depuis le début des années 2000, l’Indonésie comme plus grand pays musulman, troisième pays démocratique en terme de population et membre du G20, Singapour comme l’une des places financières mondiales, des pays impliqués dans les conflits en Mer de Chine, une communauté économique de l’ASEAN en cours de mise en place, une zone à risque en terme de catastrophe naturelle, etc sont autant de facteurs qui expliquent cet intérêt.

Philippe VARIN, représentant spécial pour les relations économiques avec les pays de l’ASEAN au Ministère des Affaires Etrangères, nous expliquera la politique et les priorités de la France vis-à-vis des pays de l’ASEAN.

INSCRIPTIONS CLOSES

Diplômé de Polytechnique (promotion 1973) puis de l’Ecole des mines, Philippe VARIN entre chez Péchiney en 1978. Il va y exercer de multiples responsabilités au sein de l’entreprise (recherche, marketing, contrôle de gestion, direction du projet Aluminium Dunkerque) avant de prendre la direction du secteur Aluminium et de rejoindre le Comité Exécutif. En 2003 il quitte Pechiney et rejoint Corus, un groupe sidérurgique anglo-néerlandais, qu’il va redresser, et en gérer le rachat par Tata Steel. En 2009 il rejoint PSA qu’il quittera en juin 2014, après avoir entrepris la restructuration des sites français, développé le Groupe sur les marchés asiatiques et géré le rapprochement avec le Groupe chinois Dongfeng. Philippe Varin préside le Cercle de l’Industrie, et, en juin 2014, il a été nommé par le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International représentant spécial pour les relations économiques avec les pays de l’ASEAN. En janvier 2015, il a été nommé président du conseil d’administration d’Areva.

Stéphane Cholleton
Responsable du comité Asie de l’ANAJ-IHEDN
60e session, Lyon 2008
etudes@anaj-ihedn.org
www.anaj-ihedn.org

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer