#SemaineAsieOcéanie |Webconférence inaugurale – La présence française en Indopacifique est-elle pérenne ?

#SemaineAsieOcéanie |Webconférence inaugurale – La présence française en Indopacifique est-elle pérenne ?

Dans le cadre de la Semaine Asie Océanie, le comité Asie-Océanie des Jeunes IHEDN et l’Institut du Pacifique ont le plaisir de vous inviter à la webconférence inaugurale de la semaine Asie-Océanie :

La présence française en Indopacifique est-elle pérenne ?

AVEC

Hélène Mazéran

Présidente de l’Institut du Pacifique

 

Michelle Bietrix

Secrétaire Générale Adjointe de l’Institut du Pacifique

 

Sarah Mohamed-Gaillard

Maître de conférence à l’INALCO

 

Bastien Vandendyck

Analyste en relations internationales

Consultant chez Vae Solis Communications

 

Sonia Backès

Présidente de la province Sud de Nouvelle Calédonie

 

Mardi 25 mai 2021

19h30-21h00

En visio-conférence

_______

JE M’INSCRIS

Clôture des inscriptions le lundi 24 mai 2021.

 

Présente dans l’océan Pacifique depuis le XVIIIe siècle lors des expéditions maritimes et depuis le XIXe siècle à travers les missions religieuses, la France s’est depuis établie comme une « nation du Pacifique » grâce à sa souveraineté sur ses territoires de Nouvelle-Calédonie, de Wallis-et-Futuna et de Polynésie française.

Région du monde devenue hautement stratégique, l’Indopacifique a récemment bénéficié d’un regain d’intérêt de la part de l’État, illustré par de nombreuses publications de stratégie et de sécurité émanant du Ministère des Armées et du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

Mais sa présence est-elle encore considérée comme immuable sur la scène internationale ? En effet, les référendums successifs d’auto-détermination en Nouvelle-Calédonie et la présence croissante de la Chine en Polynésie française tendent à remettre en question la souveraineté de la France sur ses territoires, fort éloignés de l’hexagone.

A propos des intervenants :

Hélène Mazéran. Titulaire d’un doctorat en Histoire et en Sciences politiques, elle a enseigné les relations internationales dans différentes universités françaises et étrangères parallèlement à sa carrière administrative qui a débuté à l’Institut international d’administration publique, s’est poursuivie à Civipol-Conseil et enfin à l’ENA . Elle y a été responsable de coopérations internationales dans différentes parties du monde (Europe, Afrique-Asie et Amériques). Aujourd’hui, elle est à la tête d’un cabinet de conseil en matière de formation et échanges internationaux. Membre de l’Institut du Pacifique depuis 1988, puis Vice-Présidente depuis 2003 et présidente depuis 2019. Vice-Présidente de l’AA-IHEDN depuis 2018.

Michelle Bietrix. Membre de l’Institut du Pacifique depuis de nombreuses années, elle en est secrétaire générale adjointe et participe à l’organisation de conférences abordant l’évolution de ce centre de gravité du monde, Elle anime également un groupe de travail sur l’actualité de la région. Son travail à l’international l’a conduite notamment dans la région Asie-Pacifique lui apportant une autre approche dans ses rapports professionnels et personnels. Michèle est aussi une personne engagée ayant été bénévole à Amnesty International et au WWF, autant de sujets qui trouvent un écho particulier dans cette partie du monde où le changement climatique et les droits humains deviennent des thèmes incontournables.

Sarah Mohamed-Gaillard. Pour cette semaine Asie-Océanie, il n’y a personne de mieux placé que Sarah Mohamed-Gaillard pour parler de l’Océanie. Maîtresse de conférence en histoire contemporaine à l’INALCO, ses compétences touchent l’histoire des relations de la France avec ses territoires d’Océanie et particulièrement la Nouvelle-Calédonie. Plus généralement, elle est une experte de l’histoire de la région. Ses connaissances aussi bien du passé que des enjeux modernes de l’Océanie sont une richesse que vous pouvez retrouver dans ses nombreux articles, ouvrages et podcasts radiophoniques sur le sujet.

Bastien Vandendyck. Après une licence de philosophie à l’institut catholique de Paris, un Master 2 en relations internationales à l’IRIS et un diplôme en relations et affaires internationales à l’université Paris 2 Panthéon-Assas, Bastien Vandendyck est aujourd’hui consultant chez Vae Solis Communications, un cabinet de conseil en stratégie de communication et en capital réputation. Il est également associé gérant chez Pytharec, une entreprise proposant des serious games pour aider à la réflexion stratégique ou à la prise de décision en période de crise. Outre ce parcours atypique, Bastien Vandendyck est un spécialiste de l’Océanie et de la Nouvelle-Calédonie, sujets de plusieurs de ses publications.

Sonia Backès. Née à Nouméa en Nouvelle-Calédonie, Sonia Backès est une femme politique qui s’est mise au service de son île natale. Son engagement politique l’amène à être membre des nombreux gouvernements successifs de Nouvelle-Calédonie. Fondatrice du parti Les Républicains calédoniens, elle est aujourd’hui présidente de la Province Sud, l’une des trois provinces de l’île, depuis mai 2019. Dans le cadre de la campagne référendaire de 2020, elle fait partie des cadres non-indépendantistes qui fondent le mouvement politique ”Loyalistes” qui réunit la majorité des partis non-indépendantistes calédoniens et qui participera à la victoire du non à l’indépendance au deuxième référendum d’octobre 2020. Son dévouement, son histoire et son expérience en politique font d’elle une excellente connaisseuse de la région.

 

Anaëlle Hamonet, Responsable du Comité Asie-Océanie

Esther Piccinali, Secrétaire-Générale du Comité Asie-Océanie

asie@jeunes-ihedn.org 

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer