Task Force Radicalisation[s] : le rapport est en ligne

Task Force Radicalisation[s] : le rapport est en ligne

62 propositions contre les Radicalisation(s)

Depuis de trop nombreuses années, les extrémismes divisent notre Nation et font grandir notre insécurité. Comme nous l’ont montré les attentats du 13 novembre dont nous venons de fêter le triste anniversaire, la jeunesse est la principale victime de ces extrémismes. Elle en est aussi le principal véhicule.

Il nous apparaissait majeur de prendre la parole sur ce sujet, marqueur de notre génération. C’est la raison pour laquelle la task force Radicalisation(s) des Jeunes IHEDN est née.

Loin de vouloir remplacer les travaux menés par la sphère académique ou de se positionner en prescripteurs de la Loi, nous avons souhaité, à travers une méthodologie qui nous est propre, comprendre le phénomène puis l’analyser. Notre objectif est de proposer un regard jeune pour encourager des politiques de long terme visant à enrayer les processus de radicalisation. Pour cela, nous avons identifié trois champs où s’opèrent les radicalisations de la jeunesse : les milieux scolaire et sportif, l’univers carcéral et l’espace numérique.

Après plus de 65 auditions d’experts et de personnalités de terrain, plusieurs visites et rencontres et quelques ateliers d’idéation, nous nous sommes forgés plusieurs convictions. D’abord, il est du rôle de la puissance publique d’occuper tous ces espaces afin de ne pas laisser de brèches ouvertes pour les idéologies radicales, qu’elles soient politiques, religieuses ou liées à des phénomènes de société. Ensuite, il est indispensable d’adopter une approche territoriale pour prévenir et lutter contre les radicalisations. Enfin, tout le monde doit être responsabilisé pour lutter contre les radicalisations : il est donc nécessaire de créer les conditions pour que tous types d’acteurs œuvrent à cette lutte (acteurs régaliens, socio-éducatifs, entreprises privées, associations, etc.), avec la meilleure coordination possible.

Lorsque des idéologies extrêmes viennent remplacer l’offre républicaine, combler la demande de vision et la quête de sens des jeunes, il faut que l’Etat puisse regagner de la légitimité. Il convient, pour ce dernier, de réinvestir tous les espaces où évolue la jeunesse pour infuser nos valeurs républicaines en s’appuyant sur des alliés ainsi que sur des relais proches de cette génération.

Cela prendra du temps. Un temps qui ne sera pas celui de la politique ni celui des réseaux sociaux mais d’une détermination collective. Avec nos 62 propositions, goutte d’eau dans un océan de volontés, nous vous proposons de mettre le cap vers notre objectif commun : lutter contre les Radicalisation(s).

 

TELECHARGER LE RAPPORT

 

Fadila LETURCQ
Responsable de la TF Radicalisation(s)
Membre du comité directeur des Jeunes IHEDN

Coline HRABINA
Responsable de la TF Radicalisation(s).
Chargée de mission auprès du comité directeur

tfradicalisations@jeunes-ihedn.org

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer