Aller à la barre d’outils
UEO

UEO

L’Assemblée a été créée en 1954 lorsque le Traité de Bruxelles de 1948 sur la coopération européenne en matière de sécurité et de défense a été modifié pour créer l’« Union de l’Europe occidentale ». L’article IX du Traité de Bruxelles modifié fait obligation aux gouvernements membres de l’UEO représentés au Conseil de soumettre aux parlementaires nationaux qui siègent à l’Assemblée un rapport annuel écrit sur leurs activités dans le domaine de la sécurité et de la défense, que ceux-ci examinent avant d’adresser des recommandations aux gouvernements, qui sont tenus d’y répondre.

L’objectif  est de faire en sorte que la coopération entre les gouvernements au niveau européen se double d’une coopération entre les parlementaires nationaux, réunis au même niveau. Lorsque la politique « intergouvernementale » est accompagnée d’un contrôle « interparlementaire », la transparence et la responsabilité démocratique sont mieux garanties que si le contrôle ne dépasse pas le cadre national.

L’Assemblée, qui siège à Paris, examine et soutient les activités intergouvernementales européennes dans tous les domaines liés à la sécurité et à la défense, y compris la coopération en matière d’équipements de défense. A la suite du transfert des activités opérationnelles de l’UEO à l’UE, l’Assemblée se consacre principalement au suivi de la politique européenne de sécurité et de défense (PESD) de l’UE, tout en continuant  de suivre les implications de l’engagement de défense collective (Article V) de l’UEO et de la coopération avec l’OTAN basée sur l‘Article IV du Traité de Bruxelles modifié, qui établit un lien organique avec l’Alliance atlantique. L’Assemblée étudie notamment des questions telles que les opérations de maintien de la paix dans les Balkans, au Moyen-Orient ou en Afrique.


Trente-neuf pays européens
, incluant tous les pays membres de l’UE et les membres (européens) de l’OTAN, ont le droit d’envoyer des délégations à l’Assemblée. Celle-ci compte actuellement près de 400 membres.

Quatre commissions se partagent l’essentiel des activités:
 

–  La Commission de défense s’occupe des questions de sécurité et de défense européenne sous l’angle opérationnel et militaire.
–  La Commission politique se penche sur les aspects politiques de la sécurité et de la défense européennes.
–  La Commission technique et aérospatiale traite de problèmes touchant à la défense et aux technologies duales et de la coopération en matière d’armement. 
–  La Commission pour les relations parlementaires et publiques est responsable de la coopération avec les parlements nationaux.

Source : http://www.assembly-weu.org/fr/ 


Quelles relations avec l’ANAJ-IHEDN ?

L’ANAJ-IHEDN suit les travaux de l’UEO via son comité “Europe de la défense”. Ce comité est observateur officiel des travaux de l’Assemblée de l’UEO. Il se fait donc fort de vous convier à certaines sessions plénières au Palais d’Iéna.

Pour plus d’information vous pouvez également consulter le rapport du comité “Europe de la défense” datant d’avril 2005 : cliquez ici

Si vous désirez des renseignements ou si vous aussi, vous souhaitez participer aux travaux du Comité Europe de la Défense : europe-de-la-defense@anaj-ihedn.org

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer