Webconférence | Regards croisés sur la situation sécuritaire dans le Ladakh

Webconférence | Regards croisés sur la situation sécuritaire dans le Ladakh

Le comité Asie des Jeunes IHEDN a le plaisir de vous inviter à la webconférence :

ANNULE

Regards croisés sur la situation sécuritaire dans le Ladakh

Mardi 15 décembre 2020
18h45
En ligne
(clôture des inscriptions le 15 décembre à 17h)

______

Territoire disputé depuis 1947 entre la Chine, le Pakistan et l’Inde, la région du Ladakh a été le théâtre d’affrontements entre les troupes indiennes et chinoises depuis mai dernier. En apportant des regards croisés sur les événements passés mais aussi sur les liens sino-indiens, cette conférence tentera d’éclaircir la situation sécuritaire de la région du Ladakh.

Le 5 août 2019, le gouvernement indien a révoqué le statut d’autonomie du Jammu-et-Cachemire et le 31 octobre 2019, à la suite à l’abrogation de l’article 370 par le Bhāratīya Sansad (parlement indien), l’État a été séparé en deux territoires de l’Union distincts, le Jammu-et-Cachemire et le Ladakh.

Le durcissement de la présence militaire chinoise sur ses franges a réactivé le conflit transfrontalier dès le mois de mai, aux abords du lac Pangong. Le 15 juin, vingt soldats indiens sont décédés, une première depuis 1975. Pour autant, la situation n’a pas dégénéré en une guerre ouverte, certainement trop risquée et, à ce stade, plus coûteuse que de raison.

Néanmoins, la région du Ladakh et par extension les relations transfrontalières sino-indiennes, restent bloquées dans un entre-deux : entre tenter de faire redescendre la tension au niveau politique et militaire en organisant des dialogues bilatéraux d’une part et la perpétuelle construction de nouveaux aménagements militaires dans la zone.

Que s’est-il donc passé dans la vallée de Galwan et autour du lac Pangong et à quoi doit-on s’attendre ?

Venez découvrir l’avis d’experts et débattre sur ce sujet le 15 décembre à 18h45

A propos des intervenants :

Marc Julienne, chercheur, responsable des activités Chine au Centre Asie de l’Ifri. Ses travaux portent sur la politique étrangère, de sécurité et de défense en Chine. Il termine actuellement une thèse de doctorat à l’Inalco, portant sur les stratégies chinoises de lutte contre le terrorisme. Avant de rejoindre l’Ifri, il a été chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) pendant quatre ans.

Gilles Boquérat, docteur en histoire de Paris1-Panthéon-Sorbonne, spécialiste de l’Asie du Sud contemporaine et chercheur associé à la Fondation pour la Recherche Stratégique. Ancien chercheur résident au Centre de Sciences Humaines de New Delhi et à l’Institut d’Etudes Stratégiques d’Islamabad.

Lieutenant-Colonel Arnaud, officier de l’Armée de l’Air et de l’Espace, diplômé de l’école de l’air en ingénierie aéronautique et de l’Inalco en langue et civilisation chinoises. Ancien attaché de défense dans la zone Indopacifique.

 

Anaëlle  Hamonet
Responsable du Comité Asie des Jeunes IHEDN
asie@jeunes-ihedn.org

 

En continuant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les cookies sont autorisés sur ce site afin d'améliorer la navigation. Si vous souhaitez continuer veuillez cliquer sur "Accepter" ci-dessous.

Fermer